photographe-mariage-34

Je suis installé depuis 4 ans du coté d’Agen et j’ai eu la chance de réaliser des reportages photos lors de mariages mémorables et surtout faire de magnifiques rencontres humaines.

photographe-mariage-05

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler un peu technique. Non pas technique de prise de vue photographique, mais technique organisationnelle, pour bien préparer un évènement de ce type et se retrouver dans les meilleurs conditions pour réaliser les meilleures photos possibles.

Tout d’abord, je fais la check-list de mon matériel à emporter, boitier, cartes mémoires, optiques, flash, batteries, trépied, tissus de nettoyage, filtres,etc

Mon matériel doit être propre, particulièrement les optiques, souvent des nids à micro poussières qui peuvent rapidement devenir envahissantes et gênantes lors du traitement postproduction des photos.

Je confie régulièrement mes boitiers et optiques à une société qui les entretient, sur bordeaux.
On peut faire le gros du nettoyage soi même, mais pour ce qui est des détails, des zones sensibles à nettoyer, autant confier cela à des professionnels.

L’utilisation du flash, je la limite autant que je peux, privilégiant la lumière naturelle, extérieure ou intérieure. Je préfère changer mes optiques, plutôt que de travailler systématiquement au flash, ce qui, je le conviens est la solution la plus pratique et la plus sure.

La séance la plus délicate étant la photo de couple, notamment lorsqu’on est confronté à des personnes qui n’ont pas spécialement l’habitude de poser, ou qui n’aiment pas forcement ça, j’essaye, si possible, de ne pas utiliser le flash, bien qu’il s’avère souvent indispensable, notamment pour déboucher les ombres.

Si j’en ai la possibilité, je travaille avec un 100mm, qui me permet à la fois de prendre ‘large’ en étant pas trop proches de mes modèles, donc sans trop les perturber, mais aussi, quand je peux le faire, de ‘serrer’ mon cadrage, intensifiant l’intensité dramatique du moment. Un parti pris, des choix à faire, en fonction des modèles et des conditions de réalisation des photos.

photographe-mariage-36

Je prépare systématiquement mon programme photo, en notant et mémorisant tous les points importants à réaliser, lors de ma présence pendant la journée de mariage.
Certaines étapes sont automatiquement prévues, systématiques, car il m’est interdit de rater des moments importants comme l’entrée de la mariée dans l’église, par exemple, au bras de son papa, l’échange des anneaux, tous les moments clés des cérémonies civiles et religieuses. En cela, je réponds fondamentalement à la qualification de photographe reportage de mariage.

Je fais le rapport photo des moments ou je suis convié à le faire. Si le déroulement de la journée et de ses étapes le permettent, alors oui, je m’essaye à l’artistique, à l’original, au décalé. Mais ma priorité est de mettre en images vos souvenirs de la façon la plus créative possible, pas de les inventer.

Tout cela passe donc par un échange, entre le client, le photographe et les futurs mariés (si les mariés ne sont pas directement les clients du photographe, car bien entendu le photographe peut être un cadeau de mariage de membres de la famille ou d’amis).

J’ai une règle simple et logique : mon client est celui qui m’engage et me paye. Donc, lorsque je suis engagé par un tiers, pour photographier des mariés, je livre en premier mon client, pas les mariés. Bien entendu, la plupart du temps, la livraison est générale, le client et les mariés ayant tendance quand même à bien se coordonner sur ce point précis.

Un point important, dans la réalisation des photos de groupes est de les planifier.
Un rendez vous suffit, avec les futurs mariés et/ou les organisateurs du mariage.
Il convient principalement de déterminer quand ces photos seront à réaliser.
L’idéal est de savoir un minimum ou on va, d’établir une liste écrite (pour les plus organisés) des groupes que l’on souhaite composer, de penser les lieux ou les disposer (cela s’inclut dans le travail de repérage du photographe) et surtout de caler le timing.

Pour moi, une seule règle : ne jamais faire de photos de groupe lors du vin d’honneur

photographe-mariage-31

Le pire moment de la journée pour canaliser les invités qui commencent enfin à se détendre vraiment, s’éparpiller, discuter par petits groupes (mais pas du tout par groupes ‘photo’, bien entendu). J’ai fait les frais une ou deux fois, par inexpérience, de faire cette petite erreur et je me suis retrouvé, avec les mariés, à courir à droite et à gauche pour regrouper les invités choisis, dont certains possèdent une capacité importante d’ingestion de punch dès l’ouverture des débats….Bref, on peut en rigoler, mais surtout on peut aussi imaginer que les mariés ont d’autres chats à fouetter que de jouer aux chiens de berger courant après leurs moutons (image un peu triviale, mais ça ressemble quand même pas mal à cela, parfois).

Une fois cette gestion des ressources humaines passée, on peut dire que le plus dur est fait, tout en ne s’endormant pas sur ses lauriers…

Il y a beaucoup d’autres points à aborder, mais je ne vais pas tout vous raconter sur un seul post, j’espère que vous avez pu déjà lire tout ce que j’ai écrit jusqu’ici (clin d’œil).

À votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

INFORMATIONS ET DEVIS

  • CREER EN PHOTO VOS SOUVENIRS DE MARIAGE
  • MARIAGE : À SAVOIR AVANT D’ACHETER UNE ALLIANCE