rings-961701_1920

Depuis que je photographie des mariages, au départ sur Bordeaux et maintenant dans le Lot et Garonne, j’ai eu le temps, expérience acquise au fur et à mesure de mes prestations, de mettre au point quelques astuces, d’en ‘piquer’ certaines à mes estimés confrères, me permettant ainsi de gérer du mieux possible à la fois la pression personnelle (stress, le bon, dans ce cas précis) et les contraintes techniques.

Je vous livre donc quelques une de mes petits secrets (qui ne sont pas si secrets que cela).

Le préambule à tout type de travaux photographiques est de bien préparer son matériel. On n’imagine pas un boucher avec des couteaux aux lames émoussés, ou un taxi roulant dans une voiture dont la révision n’a jamais été effectuée. Il en va de même pour le photographe. Le matériel photo est par définition indissociable du photographe, il convient donc de lui apporter un maximum de soin et de le préparer en fonction de ses besoins.

Bien entendu, selon les investissements de chacun, on peut utiliser des matériels plus ou moins performants sur le plan de leur protection, le boitier dit ‘tropicalisé’ étant une garantie supplémentaire sur le plan de la protection des poussières, humidité, etc…

Un fois votre matériel acquis, peu importe qu’il soit tropicalisé ou non, il est important, avant chaque travail, de faire une checklist :

– Boitier(s)

– Optiques

– Flash(s)

– Batterie(s)

– Cartes mémoires

– Trépied

– Kit nettoyage

– Kit protection

-Kit transport

bien entendu, on essaye dans la mesure du possible d’avoir un boitier de secours, les batteries chargées de la veille, les optiques propres.

Pour ce qui est des optiques, ma tendance oscille entre le 24mm et le 200mm.

Actuellement en focale fixe, après avoir utilisé quelques années les zooms, je suis encore partagé sur les avantages et les inconvénients de chacun.

Ma décision sera définitivement prise un jour, mais quand…?

J’utilise un flash cobra très performant, quand j’en ai vraiment la nécessité, mais je privilégie la lumière naturelle au maximum, quitte à monter mes iso, si besoin, notamment pour toutes les photos réalisées dans les lieux de cultes.

Le coté ‘sacré’ est renforcé par la non utilisation du flash (selon mon expérience et mon avis personnel, bien entendu).

Les appareils photo actuels permettent de travailler sans le moindre souci à 1600 iso, par exemple, le bruit est insignifiant et facilement éliminé en post-production. Dans certains cas même, je laisse ce bruit pour rendre la photo ‘plus argentique’. Ce coté un peu ancien sied parfaitement à des photos réalisées dans des églises, par exemple.

En ce qui concerne la réalisation du reportage sur place, le jour ‘J’, il est le résultat d’une discussion préalable avec les futurs mariés, au cours de laquelle nous définissons les objectifs, les désirs, les possibilités, les contraintes (souvent de timing), etc… l’essentiel, une fois cette discussion passée, est que le client ne considère plus l’aspect photo comme étant un souci éventuel à gérer à la dernière minute…ils en auront d’autres à gérer !

Plus le rendez vous photo est préparé, plus vous serez ‘léger’ le jour venu. Quand je dis ‘vous’, je parle à la fois des mariés, mais aussi du photographe.

Un photographe stressé, mal préparé, aura du mal à faire un travail serein, les mariés le ressentiront peut être le jour de la cérémonie et peut être que tout cela sera au bout du compte nuisible pour tout le monde.

À ne pas négliger, donc.

Pour ce qui me concerne, j’essaye de me préparer au mieux, avec des rendez vous, échanges écrits & téléphone, je planifie au maximum ce qui peut l’être, je shoote en raw, etc…

Il n’y a pas de règle absolue, chaque mariage est différent, car avant tout c’est l’humain qui prime.

Et c’est justement ce qui rend la photographie de mariage aussi enrichissante, au delà du travail de reportage. La rencontre humaine y est le plus souvent absolument magnifique, les couples se lancent dans une aventure commune conçue pour durer et ils vous font confiance pour immortaliser ce moment si unique.

Sur le plan émotionnel, je n’ai pas encore trouvé mieux que les reportages photo de mariages.

Informations & Devis 

  • CREER EN PHOTO VOS SOUVENIRS DE MARIAGE
  • MARIAGE : À SAVOIR AVANT D’ACHETER UNE ALLIANCE
  • ORGANISER UN PHOTOBOOTH PENDANT VOTRE MARIAGE