photographe-mariage-35

Depuis quelques années, grâce à  (ou à cause de) la révolution du numérique, la photo de mariage a subit une attaque régulière et insistante, en étant considérée par beaucoup comme la vache à lait des photographes professionnels.

Certes, depuis des années, certains photographes ont pratiqué des tarifs qui paraissent aujourd’hui hors de propos, mais qui étaient justifiés par la technique de l’époque, les couts de productions et le fait que tout était réalisé de façon ‘mécanique’.

Aujourd’hui, processeurs aidant, le photographe de mariage s’encombre moins, devient plus réactif et possède un matériel que parfois même ses clients possèdent (ordinateurs, boitiers numériques). Il devient donc de plus en plus difficile de justifier ses tarifs, face à un état d’esprit général qui veut que tout dans notre société soit gratuit, ou presque.

La photographie professionnelle n’est pas épargnée par cette façon d’imaginer le prix à payer pour un travail, si possible bien fait.

Ce que l’on a tendance à oublier, dans le cadre précis de la photographie de mariage, c’est que le photographe joue un role social important. Non content de garantir les souvenirs, il a, en fonction de ses possibilités, la capacité d’être celui sur lequel repose une grande partie du déroulement de la journée de mariage.

Souvent les mariés s’appuient sur lui pour la gestion du temps, du planning. Pas un seul rendez vous sans que soit abordé le déroulement intégral de la journée, au rythme des cérémonies, mais également des photos. Combien de futur(e)s marié(e)s m’ont accordé leur confiance pour justement caler les étapes de la journée et parfois de la soirée, en fonction bien entendu des prestations souhaitées, mais également en profitant naturellement et justement de mon expérience professionnelle en la matière. Il m’arrive très souvent d’être celui qui donne le tempo, qui donne le top départ, la limite temporelle à ne pas dépasser, si on souhaite être dans les délais, de définir les étapes, les moments clés, ceux ou il faut prendre quelques instants, à la fois pour les savourer, mais également pour que je puisse réaliser les meilleures prises de vue possibles.

Et cela, peu importe le moment de la journée, que ce soit sur les préparatifs, les cérémonies, le vin d’honneur et au delà, le photographe est celui qui souvent détermine les moments ‘lents’ et ceux ou il faut peut être des fois s’activer pour ne pas se retrouver dans une situation de stress qui peut devenir parfois ingérable.

Donc, prendre des photos, lors d’un mariage, est à la portée de tout le monde.

Prendre des photos professionnelles, gérer le temps, prévoir le possible imprévu, créer un lien de confiance, être proche et à la fois assez distant pour ne pas mélanger les genres, anticiper le stress, ne sont là que quelques qualités qu’un photographe de mariage doit pouvoir posséder.

Attention, je ne dis pas que je possède forcement toutes ces qualités, je ne suis pas celui qui doit en être juge, mais je suis conscient qu’elles sont indispensables et que la gestion de la relation humaine est fondamentale dans cette activité spécifique qu’est la photographie de mariage.

J’aborderai plus tard et en détails les chapitres sur l’ambiance, le relationnel, la discrétion et la technique.

informations & devis 

  • CREER EN PHOTO VOS SOUVENIRS DE MARIAGE
  • MARIAGE : À SAVOIR AVANT D’ACHETER UNE ALLIANCE